"La Vie secrète des écrivains" : Musso déclare son amour aux livres

                                    "La Vie secrète des écrivains" : Musso déclare son amour aux livres
                                    ?

                                    On pensait que le précédent opus de l’auteur préféré des Fran?ais, ??La Jeune fille et la nuit??, était le plus personnel. Mais cette ??Vie secrète des écrivains?? pourrait bien l’emporter, tant Musso s’immisce dans le récit précis et efficace de ce polar insulaire déjà promis à la liste des best-sellers.

                                    L’histoire?? Nathan Fawles, un grand écrivain aux faux airs de Roth et Salinger, demeure reclus dans l’?le de Beaumont, un lieu où les habitants, plut?t hostiles à l’envahisseur, vivent isolés dans la splendeur de leur bout de terre. Désireux de rencontrer son idole, Rapha?l, un apprenti-auteur, débarque pourtant sur l’?le en même temps que Mathilde, une jeune journaliste un peu trop curieuse. Qu’est-ce qui relie ces trois personnages?? Pourquoi Fawles, qui ne semblait respirer que pour la littérature, a-t-il un jour cessé d’écrire?? A qui appartient ce corps de femme mutilée découvert dans le décor à la paisibilité a priori inébranlable??

                                    Comme pour chacun des quinze opus précédents, Musso nous cueille dès les premières lignes. On retrouve avec plaisir les paysages solaires de la Méditerranée, ceux de l’enfance de Musso, natif d’Antibes, qui délaisse une nouvelle fois les décors américains des premiers romans. Le soleil scintille sur les eaux inquiétantes qui ceignent cette ?le imaginaire qu’on aimerait investir pour ses congés d’été, n’étaient les épisodes angoissants qui s’y déroulent.

                                    Guillaume Musso (c)Emanuele Scorcelletti_D5B0010.jpg

                                    Crédit : Emmanuelle Scorcelletti

                                    Parfaitement ficelée, l’intrigue nous emporte naturellement dans le dédale de ce thriller psychologique où s’entrelacent les destins de trois figures bien campées. Le personnage de l’écrivain revenu de tout est particulièrement savoureux, qui distille quelques réflexions sur les lecteurs, les critiques, les livres et leur place dans une société engloutie par les réseaux sociaux.

                                    ??Je n’appartiens pas à la clique des mauvais écrivains qui prétendent n’écrire que pour eux-mêmes. Tout ce qu’un auteur écrit pour lui-même, ce sont des listes de courses, qu’il peut jeter ses achats terminés. Tout le reste (…) sont des messages adressés à quelqu’un d’autre??, disait Umberto Eco, cité en exergue d’un chapitre du roman.

                                    Le message de ??La Vie secrète des écrivains?? est sans nul doute une belle déclaration d’amour de Musso à la lecture, et à l'écriture.?

                                    时时彩十分钟一次